07 72 14 39 27

Il existe quatre hormones du bonheur, que nous pouvons nous-mêmes stimuler en réalisant quelques activités et astuces simples.
Le professeur et addictologue Michel Lejoyeux qui en définit trois des quatre ainsi “La particularité de ces hormones du bien-être, est qu’elles sont à notre portée, contrairement aux autres. On peut, par son comportement, son hygiène de vie et son alimentation, stimuler sa propre production de sérotonine (hormone de la bonne humeur), d’endorphine (sorte de morphine naturelle) et d’ocytocine (hormone de l’attachement et de la sécurité intérieure).”
Information importante, surtout en cette période où le bonheur et l’apaisement sont plus que recherchés !

1) Hormone du bonheur n°1 : la dopamine, l’hormone de la réussite et de la récompense

Cette hormone permet de libérer de l’énergie lorsque nous sommes sur le point de satisfaire un besoin vital.
A l’origine, c’était la recherche de nourriture et le fait de la trouver qui permettait la libération de cette hormone.
Elle fonctionne sur un mécanisme de « je cherche-je trouve », et le fait de trouver permet de libérer de l’énergie pour se mettre en action, grâce à la sécrétion de dopamine.
Le cerveau stocke cette information pour une recherche future, car c’est l’espoir de récompense qui active cette hormone.
Afin d’aider notre cerveau à secréter de la dopamine, nous pouvons entre autres :
– chaque jour nous féliciter de chaque petite victoire accomplie, de ce que nous créons ou réussissons,
– faire de l’exercice,
– dormir suffisamment,
– écouter de la musique,
– mieux nous organiser,
– méditer.

Côté alimentation, il est bien de privilégier les aliments riches en tyrosine, à savoir amandes, avocats, bananes, betteraves, choux, thé vert, haricots de lima, origan, arachides, romarin, graines de sésames et de citrouilles, curcuma et melon d’eau.

2) Hormone du bonheur n°2 : la sérotonine, hormone de la reconnaissance, du respect

Le fait d’obtenir le respect d’autrui fait sécréter au cerveau de la sérotonine, comme le fait de ressentir une prédominance sociale booste (être en haut de la hiérarchie). Ceci est lié au sentiment de sécurité.
Cette hormone influe sur différents domaines : digestion, satiété, sommeil, humeur. Elle est donc fondamentale.

Afin de développer notre sécrétion de sérotonine, nous pouvons :
– Oser exprimer notre fierté d’avoir accompli quelque chose
– Accepter et mieux vivre notre statut social (chaque statut subordonné/dominant a des avantages et des inconvénients, prendre conscience des avantages du nôtre)
– Apprécier la bonne influence que nous avons sur les autres (par exemple lorsque quelqu’un suit notre conseil)
– Faire du sport
– Méditer

Côté alimentation, la sérotonine est produite par notre cerveau à partir d’un acide aminé, le tryptophane, qui se retrouve dans de nombreux produits : riz complet, légumineuses, crucifères, œufs, produits laitiers, viandes, poissons gras, chocolat noir, bananes, noix et graines.
Afin de favoriser l’accès de cet acide aminé jusqu’au cerveau et libérer la fabrication de sérotonine, il est conseillé de consommer des aliments contenant des glucides : céréales, riz, pain, pâtes, pomme de terre, maïs, légumineuses, fruits secs, miel.

La vitamine D et les omega 3 sont également des éléments qui favorisent toute cette chaîne de production.

3) Hormone du bonheur n°3 : les endorphines, hormones liées au corps

C’est la douleur physique qui permet de libérer les endorphines. Celles-ci aident à masquer la douleur, le temps de veiller à notre survie (fuir et se mettre à l’abri, sauver quelqu’un).
Afin de libérer des endorphines, nous pouvons faire du sport, ce qui est le plus connu, mais également rire, pleurer, ou bien faire des étirements.
Côté alimentation, sont à privilégier : les fruits riches en vitamine C (fraises, les oranges ou les raisins), ou encore les bananes, riches en potassium ; le chocolat noir, et…le piment !

4) Hormone du bonheur n°4 : l’ocytocine, hormone du lien, de l’amour, de la confiance

L’ocytocine permet l’attachement, le sentiment d’amour.
Elle permet de tisser les liens sociaux avec les autres, car le nombre donne un sentiment de sécurité.
Quelques astuces pour libérer l’ocytocine :
– Ressentir la sensation agréable lorsque quelqu’un vous fait confiance
– Le contact physique : câlins, bisous, caresses, enlacer quelqu’un, se faire un massage
– Recevoir des compliments
Lâcher prise
– L’écoute des autres
– Avoir un acte généreux envers quelqu’un
– La méditation
– Faire du sport
Côté alimentation, rien de particulier. C’est surtout nos interactions avec les autres qui vont libérer cette hormone dans notre cerveau : la relation amicale ou amoureuse, qui va provoquer en nous le sentiment d’attachement.

*
* *

Toutes ces hormones libérées par notre cerveau contribuent au bon fonctionnement de notre corps, et de notre psychisme.
Ces quelques petites astuces simples vous permettront de libérer un maximum de ces hormones afin de vous sentir bien au quotidien !

De même, pratiquer quelques sessions de Neurofeedback dynamique peuvent aider à un mieux-être
Pour résumer, faisons du sport et méditons, notre cerveau et notre corps nous remercieront ! 😉